• Chapitre 1 : Valoriser et ménager les milieux

    Chapitre 1 : Valoriser et ménager les milieux<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    La France est un pays très anciennement occupé (les aqueducs ont été crée par les romains il t a plus de 2000 ans). L’aménagement continue pour répondre aux besoins d’une population en augmentation. Aménager c’est valoriser le territoire tout en le préservant (développement durable).<o:p></o:p>

    Le milieu est un environnement (urbain, rurale, forestier) est défini par la nature et ce que les Hommes ont fait. Un environnement beaucoup transformé est un milieu anthropisé. Les forêts sont des milieux peu anthropisés. Il n’existe pas de milieu naturel : ils ont tous une marque de l’homme.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    A)  Étude de cas : la gestion durable dans un milieu è la forêt de fontainebleau<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Elle se situe en seine et marne (77) dans la région île de France au sud-est, à proximité de paris à environ 60 km.<o:p></o:p>

    C’est un espace récréatif.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    1)    Une gestion ancienne, un milieu très fréquenté<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    2)    Une forêt à protéger <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Les premiers partisans de la forêt étaient des artistes (peintres et écrivains) car c’est une source d’inspiration. Ils s’opposent aux bucherons qui déboisent la forêt.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Classement par échelle<o:p></o:p>

    Acteurs <o:p></o:p>

    Outils <o:p></o:p>

    6<o:p></o:p>

    Associations<o:p></o:p>

    Amis de la foret de fontainebleau<o:p></o:p>

    3<o:p></o:p>

    État<o:p></o:p>

    Office nationale des forets<o:p></o:p>

    1<o:p></o:p>

    Unesco<o:p></o:p>

    Réserve de biosphère<o:p></o:p>

    2<o:p></o:p>

    Union européenne<o:p></o:p>

    Natura 2000<o:p></o:p>

    4<o:p></o:p>

    Conseil régional<o:p></o:p>

    Périmètre de protection<o:p></o:p>

    5<o:p></o:p>

    Conseil général<o:p></o:p>

    Zico<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Il y a plusieurs acteurs donc plusieurs outils qui ne sont pas les mêmes donc c’est complexe<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    La création d’un parc national serai un moyen de simplifier la protection mais elle serait trop protégée, elle serait moins fréquenté. Les partisans de cette création sont les écologistes, le maire de fontainebleau, les scientifiques. Les adversaires de cette création sont les usagers de la forêt et les vététistes.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Bilan :<o:p></o:p>

    La gestion de l’aménagement des espaces naturels en France ne fait pas l’unanimité. C’est un enjeu sujet à débat<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Les écologistes et certains scientifiques sont favorables à la multiplication des parcs nationaux gérés par l’état. Ces parc son de véritables « sanctuaires de la nature » à la réglementation prescrite. La France compte 10 parcs nationaux.<o:p></o:p>

    5 parcs de montagne è la Vanoise, les Pyrénées, les Cévennes, les écrins, le Mercantour<o:p></o:p>

    1 parc marinè Port-Cros<o:p></o:p>

    1 parc littoralè les calanques<o:p></o:p>

    3 parcs d’outre mer è la Guadeloupe, la Guyane, la réunion.<o:p></o:p>

    Les autres adeptes de la protection ont des règles plus souples permettant la fréquentation par un plus grand nombre. Ainsi les parcs régionaux et départementaux gérés par les collectivités territoriales sont de véritables espaces récréatifs.

     

    Capture d’écran 2012-07-02 à 18.10.41

    A)  Atouts et contraintes du territoire français<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    1)    Présentation<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    La France se situe à l’ouest de l’Europe, elle constitue un isthme.<o:p></o:p>

    La superficie de l’hexagone est de 551 000 km²<o:p></o:p>

    Elle possède deux façades maritimes (façade atlantique et façade méditerranéenne). Elle se situe aux moyennes latitudes. Elle bénéficie d’un climat tempéré.<o:p></o:p>

     

    Il y quatre types de milieux en France :<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    -        En vert foncé è le climat océanique dégradé<o:p></o:p>

    -        En vert clair èle milieu océanique<o:p></o:p>

    -        En jaune è le milieu méditerranéen<o:p></o:p>

    -        En marron è le milieu montagnard<o:p></o:p>

     

    Sans titre1

    L’écart des températures d’hiver-été s’appelle l’amplitude thermique. En France, il est relativement faible grâce à l’océan qui rafraichit en été et réchauffe en hiver. Cet effet est beaucoup plus atténué vers l’alsace, par exemple où l’amplitude thermique est plus élevée.

    <o:p></o:p>

    Ces milieux sont des variantes du climat tempéré. Mais la France connait les climats tropicaux et les climats polaires (RDOM è régions et départements d’outre-mer et les COM è collectivités d’outre-mer è les anciens DOM-TOM : on parle des territoires ultra-marins)<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Milieu : composé du climat + du relief + la faune et la flore + l’action de l’homme<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Climat : composante principale du milieu<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Ces territoires ultramarins se situent en Afrique, en Océanie, et en Amérique. (cf. carte des territoires ultramarins de la France)<o:p></o:p>

    2)    Potentialité et contraintes du territoire français<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Un potentiel naturel élevé<o:p></o:p>

    Des milieux fragiles et à risques<o:p></o:p>

    -        Superficie relativement importante (3° superficie d’Europe) è vaste SAU = surface agricole utile<o:p></o:p>

    -        Douceur et diversité des climats (agriculture)<o:p></o:p>

    -        Grande diversité des milieux è paysage variés è tourisme (on retrouve tous les paysages d’Europe en France – les fjords)<o:p></o:p>

    -        Territoires ultramarins permettent une présence française mondiale (è avantage stratégique ; 3° domaine maritime du monde)<o:p></o:p>

    -        Les ressources du sol sont importantes : 1/3 de terres arables (cultivables) ; 1//3 du territoire boisé<o:p></o:p>

    -        Potentiel hydraulique important (sources, fleuves, lacs) è transport fluvial è irrigation è production énergie<o:p></o:p>

    -        Potentiel important  pour les énergies renouvelables (qui se renouvellent à l’échelle humaine) : elles ont toutes pour source principale le soleil<o:p></o:p>

    -        Énergie solaire : centrales solaires (miroirs renvoient-ils les rayons sur un four solaire è température qui augmente beaucoup) ; chauffe eau solaire (captent la chaleur du soleil) ; panneaux photovoltaïque (produisent du courant électrique) mais lors de la nuit ou du mauvais temps l’efficacité est réduite.<o:p></o:p>

    -        Énergie éolienne : parcs d’éolienne ; éolienne d’altitude (avenir) è cerf volants<o:p></o:p>

    -        Énergie hydraulique : centrale de barrage ; centrale au fil de l’eau (turbines => électricité) ; grâce aux vagues (tubes en métal => mobiles)<o:p></o:p>

    -        Biomasse (végétaux) bois biocarburants (attention è polluants)<o:p></o:p>

    -        Géothermie (eau chaude du sous sol)<o:p></o:p>

    -        Pauvreté du sous-sol en énergie fossile et en matière premières (charbon, pétrole, gaz ….)<o:p></o:p>

    -        Aléas naturels : séismes, inondations (de plus en plus fréquentes dues au dérèglement climatique et à l’urbanisation) ; avalanches (plus meurtrières dues à la construction dans les zones à risques et à a déforestation) ; volcanisme (la réunion) ; tempête (xynthia : marées vents et pluies) ; canicules (montée en température de plus en plus fréquentes)<o:p></o:p>

    -        Sururbanisation (abus de construction)<o:p></o:p>

    -        Pollution (de l’air ; des sols è agriculture, engrais chimique è algues vertes en Bretagne)<o:p></o:p>

    -        Risques technologique : sites nucléaires ; sites industrielles (AZF en 2001 à Toulouse)<o:p></o:p>

    -        Les marées noires sur les cotes atlantiques<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

     
    Sans titre2

    1)    Des milieux à ménager (à protéger)<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    La pression exercé par les sociétés sont de plus en plus forte sur les milieux à cause de la croissance démographique et à la croissance économique. La transformation des milieux s’accélère. Plus les sociétés se développent plus il y a de risques (inondation). <o:p></o:p>

    Depuis plus de 50 ans on a engagé une politique de sauvegarde de l’environnement. Elle concerne tout le monde même parfois l’international : <o:p></o:p>

    ·       Les pouvoirs publics<o:p></o:p>

    ð  L’union européenne (échelon supranational) s’engage à protéger les espèces animales et végétales avec natura 2000 et agenda 21. La réglementation de la pêche et de la chasse.<o:p></o:p>

    ð  L’état (échelon nationale) avec le ministère de l’écologie et du développement durable. Il protège et réglemente les parcs nationaux, mais aussi les forets avec l’ONF. Il s’occupe de la conservation des littoraux avec le conservatoire du littoral (préserver les bords de mer) et préserve la montagne avec la loi montagne.<o:p></o:p>

    ð  Les collectivités territoriales (échelon local) gestion des parcs régionaux, départementaux. Chaque commune dans son PLU doit préserver des zones de vert.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    ·       Les citoyens : tri sélectif, transport doux, associations.<o:p></o:p>

    <o:p></o:p>


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :