• Chapitre 2 - La plante domestiquée

    Chapitre 2 – La plante domestiquée<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    Les plantes sont utiles pour nourrir les animaux et les hommes mais elles sont également nécessaires dans les filières textiles dans la fabrication de médicament, en tant que matériaux de construction et de ressources énergétiques. <o:p></o:p>

    Les plantes sont donc un enjeu important pour l’humanité.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Problème : Comment sont sélectionnées les plantes pour qu’elles correspondent aux attentes des industriels et des consommateurs ?<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    I)            De la plante sauvage à la plante domestiquée<o:p></o:p>

    Le blé domestiqué a un rendement et une résistance plus importante et présente des graines qui ne se dispersent pas facilement alors que dans la nature les grains tombent totalement pour favoriser la dissémination<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    La sélection exercée par l’homme a souvent retenu des caractères différents de celle qui sont favorables à la plante sauvage.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    II)         De la sélection paysanne aux OGM<o:p></o:p>

    Problème : Comment les plantes sont sélectionnées ?<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    1)  La sélection paysanne<o:p></o:p>

    En fonction de leur résistance aux conditions du milieu (maladies, intempéries) et les qualités (nutritives, gustatives). Les cultivateurs récupèrent les semences les plus intéressantes et les replantent mais c’est un processus long et qui en local a ses limites. En Irlande il n’existe plus de pomme de terre capable de résister au Mildiou ce qui entraina la famine en 1845.<o:p></o:p>

    La vigne française a été touchée quant à elle par le phylloxera.<o:p></o:p>

    Heureusement qu’à l’échelle planétaire la biodiversité n’est pas trop altérée par la sélection paysanne.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    2)  La sélection scientifique : la révolution du XXème siècle<o:p></o:p>

    Le maïs est originaire du Mexique, certaines variétés plus adaptées à des climats tempérées ont été importées en Europe puis on a croisé ces espèces pour qu’elles correspondent aux attentes des consommateurs.<o:p></o:p>

    Après plusieurs générations obtenues par autofécondation, on obtient des plants homozygotes de lignée pure qui présente un caractère remarquable.<o:p></o:p>

    L’hybridation entre deux lignées pures permet d’obtenir un nouveau plant combinant deux caractères qui n’existe pas dans la nature, cet hybride est plus vigoureux, plus productif et plus stable : c’est l’effet hétérosis.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    3)  Les biotechnologies au service de la sélection<o:p></o:p>

    Le principe de la technique in vitro consiste à sélectionner un plant résistant à un champignon ou sécheresse possédant un caractère particulier avant de les cultiver à grande échelle. Cela permet un gain de temps et d’espace.<o:p></o:p>

    Le principe de la technique du marquage génétique consiste à sélectionner les cellules végétales qui possède un gène recherché donc un caractère avant de cultiver la plantation à grande échelle le gène recherché est complémentaire d’une molécule marqué qui sera visible à l’électrophorèse. Cela permet un gain de temps et d’espace.<o:p></o:p>

    Le principe de la technique in vitro consiste à introduire grâce à un vecteur un gène d’intérêt qui confèrera à la plante un caractère. Par exemple le soja possède un gène bactérien de résistance aux herbicides qui permet d’agir directement sur le génome des plantes en s’affranchissant de la reproduction sexuée.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Pour contourner l’augmentation de la productivité et d’assouvir toujours de nouveaux besoins les progrès scientifiques appliquées aux cultures. Ces cultures doivent être respectueuse de la population, de l’environnement et de la biodiversité.

     


    <o:p></o:p>


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :