• L.A Parcours l'eldorado comme utopies

    L’eldorado comme utopie<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    -        Deux chapitre y sont consacrés è utopie è monde parfait n’existant nulle part

    <o:p> </o:p>

    A)  Du réalisme au merveilleux<o:p></o:p>

    1)    Quelques éléments historiques et réalistes<o:p></o:p>

    -        Eldorado è région d’Amérique où ce sont réfugiés les incas à l’arrivée des conquistadors.

    -        Elle est impossible à trouver entre le Tucuman des oreillons et la colonie hollandaise du Surinam

    -        Terre originelle des incas

    -        L’or, les pierres précieuses, l’argent y sont abondantes

    <o:p> </o:p>

    2)    Un monde imaginaire et composite<o:p></o:p>

    -        Auteur laisse dériver son imagination vers le merveilleux

    -        Pierres jonchent le sol è richesses offertes par la nature

    -        Dimension du luxe è exagéré è hyperbole

    <o:p> </o:p>

    B)  Un monde idéal<o:p></o:p>

    1)    Le règne des vraies valeurs<o:p></o:p>

    -        Contre-pied de tout ce qu’a vu le héros dans le monde

    -        Pas de maux physiques ou moraux

    -        Pas de guerre, pas d’armée

    -        Maladie et vieillesse ne sont pas

    -        Règne des vraies valeurs è politesse, générosité, amour de l’art et de la science

    -        Harmonie règne

    <o:p> </o:p>

    2)    Quelques idées chères à voltaire<o:p></o:p>

    -        Religion sans prêtres  è quakers de Pennsylvanie

    -        Sympathie è groupe religieux classés comme hérétiques

    -        Égalitarisme dans la pauvreté

    -        Intérêt pour le progrès scientifique

    -        Eldorado est l’idéal de l’auteur

    <o:p> </o:p>

    C)   Sens et place de l’eldorado dans candide<o:p></o:p>

    1)    Les limites de l’utopie<o:p></o:p>

    -        Utopies è dénigrées car offrent bonheur totalitaire, trop organisé

    -        Pas de description par voltaire du système de son utopie

    -        Monarchie è roi bon et intelligent è problèmes sociaux réglés par la richesse

    -        Livre termine sur un paradis réel è pas sur un idéal inaccessible t dangereux

    -        Candide reproche deux choses è absence de Cunégonde et impossibilité de richesse et de puissance

    -        Si richesse prise de l’eldorado et retourne dans le monde réel è richesse et puissance extrême

    -        Eldorado est un rêve inaccessible è richesse naturelle du pays et sagesse du roi

    <o:p> </o:p>

    2)    La place de l’eldorado dans le conte<o:p></o:p>

    -        Cette visite è simple étape è héros changé par la suite

    -        Candide donne un but à son existence è retrouver Cunégonde

    -        Eldorado préfigure certains aspects du jardin final

    -        Eldorado est le plus célèbre épisode de candide è idéal mais vivacité du récit.

    -        Important pour évolution du héros et la leçon finale

    <o:p> </o:p>


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :