• Les lois cinétiques

    Les lois cinétiques<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Ce sont toutes les mêmes pour α, β+, β- et γ<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    I)            Loi de décroissance d’une population de noyaux radioactifs<o:p></o:p>

    La radioactivité est un phénomène aléatoire et pas influencé par les paramètres physiques et chimiques habituels<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    ·      La constante radioactive λ<o:p></o:p>

    λ est la probabilité de désintégration par unité de temps<o:p></o:p>

    Plus λ est petit plus l’élément est radioactif<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    ·      Évolution du nombre de noyaux au cours du temps<o:p></o:p>

    Plus le temps passe plus il y a de désintégration donc il y a de moins en moins d’atomes<o:p></o:p>

    N(t) = N(0) e-λt<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    II)         Période radioactive<o:p></o:p>

    ·      Définition<o:p></o:p>

    1/λ est le temps où 63% des noyaux se sont désintégrés<o:p></o:p>

    Capture d’écran 2014-08-13 à 23.15.37

     

     

     

     

     

     

    ·      Période effective en physiologie<o:p></o:p>

    La période effective Teff est le temps d’élimination biologique d’une molécule non radioactive<o:p></o:p>

    La période biologique est la période radioactive pour le corps humain pour sortir du corps par urines, fèces, respiration, transpiration<o:p></o:p>

    Capture d’écran 2014-08-13 à 23.15.49

     

     

     

    <o:p> </o:p>

    III)      Activité d’un radioélément<o:p></o:p>

    ·      Définition<o:p></o:p>

    A(t) = λN(t)<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    ·      Unité<o:p></o:p>

    A est en Becquerel (nombre de désintégration par seconde) ou en Curie<o:p></o:p>

    1 mCi = 37 MBq<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    ·      Évolution dans le temps<o:p></o:p>

    A(t) = λN(0) e-λt = A(0)e-λt<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    ·      Mesure<o:p></o:p>

    Les mesures répétées se distribuent suivant la loi de poisson<o:p></o:p>

    La moyenne est alors A(barre)

    <o:p> </o:p>

    IV)      Cinétique des filiations radioactives<o:p></o:p>

    ·      Formation d’un nuclide stable<o:p></o:p>

    Radioactif à stable<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    ·      Formation d’un nuclide instable<o:p></o:p>

    Radioactif à radioactif à stable<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    ·      Formation d’un nuclide instable : cas particulier de l’équilibre de régime (λ1 < λ2 et T1 > T2)<o:p></o:p>

    Si on est supérieur à tmax alors A1 ≈ A2 <o:p></o:p>

    On a alors un équilibre de régime.<o:p></o:p>

    Tpère = 10 Tfils<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    ·      Formation d’un nuclide instable : cas particulier de l’équilibre séculaire (λ1 << λ2 et T1 >> T2)<o:p></o:p>

    Tpère = 100 Tfils<o:p></o:p>


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :