• Radiobiologie et radioprotection

    Radiobiologie et radioprotection<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    I)            Grandeurs et unités en dosimétrie<o:p></o:p>

    ·      La fluence énergétique et effet de la distance<o:p></o:p>

    L’énergie reçue décroit comme la carré de la distance à la source <o:p></o:p>

    Capture d’écran 2014-08-13 à 22.54.28

     

     

     

    Avec Ï•0 le débit de fluence énergétique au niveau de la source<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    ·      Les ionisations<o:p></o:p>

    Le rayonnement ionisant doit avoir une énergie supérieur à 13,6 eV pour pouvoir arracher des électrons<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    ·      La dose absorbée D<o:p></o:p>

    Capture d’écran 2014-08-13 à 22.54.34

     

     

     

    Wa est l’énergie absorbée en J<o:p></o:p>

    dm est l’unité de masse de kg<o:p></o:p>

    L’effet Compton dépose une partie de son énergie<o:p></o:p>

    L’effet photoélectrique cède totalement son énergie<o:p></o:p>

    D est en J.kg-1 ou en Gy (Gray)<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    ·      Expression des effets de la dose absorbée<o:p></o:p>

    - Le transfert de l’énergie linéique<o:p></o:p>

    TELα > TELβ- > TELγ et X<o:p></o:p>

    TEL : transfert d’énergie linéique<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    - Dose équivalente H<o:p></o:p>

    Pour une même dose on peut avoir des dangerosités différentes è facteur Wr de dangerosité (en Sievert Sv)<o:p></o:p>

    Pour α : Wr = 20<o:p></o:p>

    Pour β : Wr = 10<o:p></o:p>

    Pour X et γ : Wr = 1<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    - Dose efficace E<o:p></o:p>

    Suivant l’endroit / les organes irradiés les dégâts seront aussi différents è facteur Wt de sensibilité des tissus (en Sievert Sv)<o:p></o:p>

    E = Σ Wt . Ht = Σ Wt . Wr . D<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    II)         Radiobiologie<o:p></o:p>

    ·      Effets moléculaires<o:p></o:p>

    - Mécanisme directs<o:p></o:p>

    Création d’ion, de radicaux libres è très dangereuses <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    - Radiolyse de l’eau<o:p></o:p>

    Phénomène important sur les actions des rayonnements sur la molécule d’eau<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    - L’effet oxygène<o:p></o:p>

    Quand une molécule est oxygénée on voit mieux l’action des rayonnements qui est plus importante<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    ·      Effets sur l’ADN<o:p></o:p>

    Différents types d’effets : directs ou indirects<o:p></o:p>

    Différents types de lésions : altérations d’une base / cassures simples ou doubles brins / dommages chromosomiques<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    ·      Effets cellulaires<o:p></o:p>

    Capture d’écran 2014-08-13 à 22.54.45
    ·      Effets tissulaires

    <o:p></o:p>


    <o:p></o:p>

    Facteurs temps<o:p></o:p>

    Effets précoces<o:p></o:p>

    Quelques semaines après irradiations<o:p></o:p>

    Effets tardifs<o:p></o:p>

    Quelques années après irradiation<o:p></o:p>

    On distingue<o:p></o:p>

    Effets déterministes<o:p></o:p>

    Une dose = un effet<o:p></o:p>

    Effets aléatoires = stochastiques<o:p></o:p>

    Études statistiques pour mettre en évidence les effets<o:p></o:p>

    Plus une dose est importante plus l’effet est précoce et plus l’effet est déterministe.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    ·      Relation dose-effet<o:p></o:p>

    On ne sait pas pour les doses faibles ce qui se passe.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    III)      Radioprotection<o:p></o:p>

    ·      Historique<o:p></o:p>

    Capture d’écran 2014-08-13 à 22.54.55

     

     

     

    ·      Les deux types d’exposition<o:p></o:p>

    - Externe : irradiation<o:p></o:p>

    - Interne : contamination<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    ·      Les méthodes de protection contre l’exposition interne<o:p></o:p>

    - La distance : plus on se tient loin, moins on prend de rayonnements<o:p></o:p>

    - Le facteur temps : plus on reste longtemps à côté de source radioactive plus on prend des rayonnements<o:p></o:p>

    - Interposer des écrans entre la source et nous-même<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    ·      Protection contre une exposition par contamination interne<o:p></o:p>

    Exemple de l’iode 131 : on peut se protéger en saturant la thyroïde avec de l’iodure de potassium.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    ·      Durée d’une contamination interne<o:p></o:p>

    On la calcule par rapport à la période effective<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    ·      Principe de radioprotection<o:p></o:p>

    - Principe de justification :<o:p></o:p>

    Tout examen doit être justifié.<o:p></o:p>

    Il y a deux responsables : le médecin et celui qui réalise l’examen<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    - Principe d’optimisation :<o:p></o:p>

    Il faut régler les appareils pour avoir la plus petite dose possible et le meilleur résultat<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    - Principe de limitation des doses individuelles : <o:p></o:p>

    La population (y compris femme enceinte et bébé) : 1mSv/an supplémentaire par rapport à l’irradiation naturelle.<o:p></o:p>

    Les travailleurs A : 20mSv/an<o:p></o:p>

    Les travailleurs B : 10mSv/an<o:p></o:p>

    / !\ les patients et les médecins ne sont pas concernés.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    ·      La radioprotection de la femme enceinte<o:p></o:p>

    1mGy = 1mSv<o:p></o:p>

    Entre 0 et 100 mSv è aucun effet<o:p></o:p>

    À partir de 100 mSv è peut se poser des questions<o:p></o:p>

    Entre 100 et 500 mSv è IVG à recommander (risques de malformations)<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    IV)      L’exposition aux rayonnements ionisants<o:p></o:p>

    ·      Origines<o:p></o:p>

    Capture d’écran 2014-08-13 à 22.55.08

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    <o:p> </o:p>

    ·      Répartition de l’exposition en France par an : 3,5 mSv<o:p></o:p>

    La dose d’origine naturelle paraît importante mais c’est une moyenne. <o:p></o:p>

    Entre différentes régions de France nous n’avons pas les mêmes doses reçues, certaines sont inférieurs, certaines sont supérieures (Bretagne, Corse, Vosges, Massif central …) à cause du radon contenu dans le granite<o:p></o:p>

    Pour les rayons cosmiques, plus on est en altitude plus on en prend. (Double tous les 1500m).<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :