• Transformation isomérique

    Transformation isomérique<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    I)            Définition<o:p></o:p>

    Il n’y a pas de changement de noyau.<o:p></o:p>

    Les transformations se sont par rapport aux niveaux d’énergie des nucléons.<o:p></o:p>

    L’excédent d’énergie entraine l’émission d’un photon γ ou une conversion interne (noté * ou m)<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    II)         Radioactivité γ<o:p></o:p>

    ·      Réaction de désintégration (conservation de A et de Z)<o:p></o:p>

    Capture d’écran 2014-08-14 à 11.57.38

     

    <o:p> </o:p>

    ·      Bilan masse énergie (conservation de E)<o:p></o:p>

    Le défaut de masse est ΔM = M(Am, Z) – M(A, Z) <o:p></o:p>

    Ed = ΔM * 931,5 = Eγ<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    ·      Spectre en énergie (conservation de la quantité de mouvement)<o:p></o:p>

    Ed = hν<o:p></o:p>

    On obtient  un spectre électromagnétique avec un spectre de raie<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    ·      Parcours dans la matière<o:p></o:p>

    γ n’a pas de charge et pas d’interaction obligatoire avec la matière.<o:p></o:p>

    On a une ionisation par collision avec électrons par effet Compton / effet photoélectrique / création de paires.<o:p></o:p>

    γ parcours plusieurs mètres avec d’être atténués : N(x) = N(0) e-μx<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    ·      Application biomédicale : la γ-caméra<o:p></o:p>

    γ fait un long parcours dans les tissus.<o:p></o:p>

    On effectue alors des scintigraphie : les photons γ se transforme en photons lumineux<o:p></o:p>

    La γ-caméra est un détecteur de rayonnement contrairement au scanner qui est un émetteur de rayonnement<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    III)      Conversion interne<o:p></o:p>

    ·      Réaction de désintégration (conservation de A et de Z)<o:p></o:p>

    Capture d’écran 2014-08-14 à 11.57.46

     

     

    m ou * = métastable ou excité<o:p></o:p>

    C’est l’énergie en excès directement transmise à l’électron d’un atome ionisé<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    ·      Bilan masse énergie (conservation de E)<o:p></o:p>

    Le défaut de masse est ΔM = M(Am, Z) – M(A, Z) <o:p></o:p>

    Ed = ΔM * 931,5 = Eγ<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    ·      Spectre en énergie (conservation de la quantité de mouvement)<o:p></o:p>

    Il n’y a pas de spectre nucléaire mais un spectre de raies et continu.<o:p></o:p>

    Il apparaît donc des raies de transition K et L<o:p></o:p>

    Le spectre complet est le spectre continu β- + les raies de la conversion interne + la possibilité d’émission Auger.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    IV)      Conclusion<o:p></o:p>

    Le schéma de désintégration est très complexe.<o:p></o:p>

    La probabilité d’une transition de désintégration est plus ou moins importante et plus ou moins plusieurs étapes.<o:p></o:p>

    On diagnostique mieux les γ pures qui sont moins irradiantes.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    Les possibilités de transition :<o:p></o:p>

    α pure<o:p></o:p>

    α puis γ<o:p></o:p>

    β- ou β+ pure <o:p></o:p>

    β- ou β+ puis γ<o:p></o:p>

    γ pure<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Les rayons X sont d’origine atomique <o:p></o:p>

    Les rayons γ sont d’origine nucléaire<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Les rayons sont arrêtés ou atténués à ces distances :<o:p></o:p>

    - α è 10 μm<o:p></o:p>

    - β- è quelques mm<o:p></o:p>

    - β+ è 1mm + 2 photons d’annihilation <o:p></o:p>

    - γ è atténués à partir de quelques mètres<o:p></o:p>


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :